RECONSTRUCTION

D'UNE TERRASSE COUVERTE

Constructions bois

Totalement en adéquation avec une démarche écologique, le bois confère aux constructions l’ensemble de nos 3 concepts. À condition d’utiliser des essences régionales (les Alpes) ou locales, le bois répond aux critères de confort, d’isolation, de facilité de mise en oeuvre. Si son entretien demande un peu de soin, il reste un matériau naturel noble que nous aimons utiliser.

LE PROJET

La terrasse couverte d’une maison individuelle, fortement dégradée par un sinistre sécheresse sur la commune de Gargas a été entièrement démolie et reconstruite.

Les marnes argileuses de la région font subir aux constructions des effets répétés de gonflement-rétractation et si leurs fondations n’ont pas été correctement réalisées, les affaissements successifs rendent l’ouvrage impropre à sa destination. Ce fut le cas de cette terrasse construite dans les années 80 qui « entrainait » l’habitation avec elle.

Après de nombreuses années de lutte auprès des assurances, le maître d’ouvrage a demandé à l’Atelier Florence Derycke de prendre en charge une mission d’appréciation technique détaillée en vue d’une part, de les aider auprès de l’assureur, et d’autre part, de préparer la reconstruction de la terrasse. Financièrement, nous escomptions des résultats plus proches de la réalité à reconstruire, l’assureur n’a pas pris en charge la totalité des éléments détaillés que nous lui avons fourni. Le maître d’ouvrage a tout de même accepté de faire faire les études géotechniques et les études d’infrastructure et structure qui nous étaient indispensables et que nous lui avions conseillé et a dû prendre à sa charge les surcoûts liés aux préconisations des B.E.T.

Ces résultats étant, nous avons choisi de traiter la reconstruction en ossature métallique et bois, allégeant le terrain dans lequel nous avons découvert des poches d’eau que nous avons drainées vers le bas du terrain. Enfin, le maître d’ouvrage a souhaité que nous fermions cette terrasse par des baies vitrées pour l’utiliser pendant l’hiver. C’est l’entreprise TEOCALY à Gargas qui a été chargée des principaux travaux et le Ferronnier du Luberon au Chêne qui a réalisé la serrurerie des garde-corps.

Défiler vers le haut