EnregistrerEnregistrer

Démarche de qualité de l'Atelier - La Baubiologie

2ème concept : Bâtir et habiter sain

La Baubiologie vise à « bâtir et habiter sain ». C’est une discipline mise en avant vers la fin des années 60 en Allemagne et dont l’étymologie vient de BAU (maison, habitat), BIO (vie, force de vie, lié à la nature) et LOGIE (parole, énergie…)

Elle met en œuvre 25 principes de construction respectueux de l’environnement, du confort et de la santé des occupants que nous intégrons dans nos programmes :

  •  La géobiologie est un moyen de connaître le site de construction
  •  Les habitations doivent être éloignées des zones industrielles et des routes importantes
  •  Les logements doivent être distincts les uns des autres au milieu d’espaces verts
  •  L’habitation est un espace personnalisé répondant aux particularités de ses habitants
  •  Les matériaux de construction du bâtiment doivent être d’origine naturelle
  •  Les matériaux utilisés doivent permettre la « respiration » de la maison
  •  Les matériaux utilisés doivent permettre une régulation de l’humidité.
  •  Les matériaux utilisés doivent permettre une filtration et une neutralisation des polluants
  •  Un équilibre doit être trouvé entre stockage de chaleur et isolation thermique
  •  Un équilibre doit être trouvé entre la température des différentes surfaces et celle de l’air
  •  Le chauffage doit être radiant et sa source doit être l’énergie solaire
  •  La conception prévient la présence d’humidité et favorise son assèchement
  •  Le bâtiment ne doit pas produire d’odeurs particulières, les fumées sont extraites
  •  La lumière, l’éclairage et les couleurs sont principalement d’origine naturelle
  •  La conception évite la conduction des bruits et infra-sons à travers les matériaux
  •  Les matériaux n’ont pas ou peu d’émissions radioactives
  •  Le champ électrique naturel ne doit pas être modifié, l’ionisation naturelle doit être préservée.
  •  Le champ magnétique naturel ne doit pas être modifié
  •  Les champs électromagnétiques induits par le bâtiment sont minimisés
  •  Les altérations des radiations cosmiques et terrestres sont évitées
  •  Les espaces et objets sont conçus de manière ergonomique
  •  La conception se base sur des proportions harmonieuses
  •  La construction et les matériaux utilisés n’impliquent pas l’emploi d’une technologie à forte consommation énergétique
  •  La construction et les matériaux utilisés n’altèrent pas les ressources non renouvelables
  •  Les processus de production, de construction et d’usage du bâtiment ne doivent pas entrainer d’effets secondaires nuisibles sur la vie de la communauté et des individus.

Les étapes pour y parvenir

Afin de créer un ordre dans cet ensemble de principes, la Baubiologie propose 8 étapes dans le processus de conception du bâtiment :

  1. Etude du site
  2. Détermination du parti architectural
  3. Détermination des principes énergétiques
  4. Détermination des principes et des modes de chauffage, de ventilation et de filtration de l’air
  5. Conception des réseaux électriques
  6. Choix des matériaux appropriés pour la structure et les finitions
  7. Son, éclairage et couleurs
  8. Mobilier et finitions

La conception ou la rénovation des locaux selon ces principes implique une adaptation locale à tous les niveaux de choix et d’interventions. Un matériau peut être adapté à un endroit et non à un autre, une solution chauffage est consécutive d’une problématique globale intégrant microclimat et solutions matériaux.

Cette démarche est donc une manière d’adaptation fine et poussée au site et au programme.

 

 

Accès rapides

EnregistrerEnregistrerEnregistrer